CÔTE D'IVOIRE / Zouan-Hounien : Affrontement communautaire un mort, des blessés et des dégâts matériels.

Action humanitaire dans le Cavally et le Guémon : Une ONG s'engage à construire une polyclinique. BLOLÉQUIN : L'ONG ARDH PRÉSENTE SA MISSION AUX POPULATIONS DE BLOLÉQUIN. BLOLÉQUIN-TUAMBLY : LE SOUS-PRÉFET À L'ASSAUT DES RÉSOLUTIONS DES CONFLITS FONCIERS CÔTE D'IVOIRE/ABIDJAN : LA REDD PLUS CÔTE D'IVOIRE FORME LES AGENTS DES RADIOS DE PROXIMITÉ Côte d’Ivoire : les violences à Duékoué et la spirale de l’impunité Décès Benelziz Tabley, le Président des artistes WE de Côte d'Ivoire.

CÔTE D'IVOIRE / Zouan-Hounien : Affrontement communautaire un mort, des blessés et des dégâts matériels.

Le ciel s'est assombri sur la ville de Zouan-hounien, à l'ouest de la côte d'Ivoire, non loin de Danané. Ce chef-lieu de l'un des cinq départements que compte la grande région du Tonkpi, est depuis ce vendredi 16 Novembre 2018 dernier en proie aux violences identitaires, raciales et ethniques.

En effet, après les cours du vendredi 16 Novembre dernier, un élève devant se rendre chez lui au village, s'est accroché à un véhicule''kia'' allant dans la même direction que lui. Le conducteur du véhicule et son apprenti chauffeur, mécontents du geste de l'élève, sont descendus pour battre l'élève au point d'arriver à des blessures graves. Conduit à l'hôpital suite à ses blessures, l'élève a succombé.

Pendant ce temps, le conducteur et son apprenti avaient été déférés à la justice de Danané pour être entendus sur leur acte barbare. Informée de cet acte ignoble, la communauté malinké (communauté originaire du conducteur et son apprenti) s'est rendue chez les parents de l'élève décédé, exprimant ainsi leur désolation et leur compassion à la famille éplorée.

Et comme cela ne suffisait pas pour ne citer l'adage selon lequel ''le sorcier oublie toujours,mais les parents de la victime n'oublient jamais'',le peuple ''Dan''(communauté d'origine de l'élève décédé), à travers sa jeunesse,pour se venger,s'est muée en élèves en portant l'uniforme scolaire pour s'attaquer à la communauté malinké.

Conséquences immédiates la terreur, la psychose, des maisons incendiées, des blessés de par et d'autres très grave, des biens detruits...dans la ville.

Il est clair que cette situation sociale gravissime a priori s'est transformée en guerre interethniques, nous rappelant ainsi les pages noires des crises que nous avons connues en Côte d'Ivoire de 2002 à 2011.

Nous en appelons à la retenue et à l'appui des autorités compétentes afin de stopper le plus rapidement et urgemment possible cette crise qui s'accentue de jour en jour.

Au moment où nous rédigeons cet article les populations sont confinées chez elles et sauve qui peut.
À Zouan-hounien présentement, les activités socio économique et les établissements scolaires ont fermé leurs portes.

Oscar Goué
Correspondant Wê Radio

DANS LA MEME CATEGORIE

Top