TRAGÉDIE / BLOLÉQUIN: LE DOMICILE DU CHEF DU VILLAGE FRAPPÉ PAR UNE FOUDRE.

CONSEIL DU RÉGIONAL DU CAVALLY / Séminaire de formation : Les conseillers Régionaux et Directeurs centraux renforcent leurs capacités. CONSEIL RÉGIONAL DU CAVALLY : Anne Désirée Ouloto élabore des stratégies pour impulser le développement. BLOLÉQUIN-SOCIÉTÉ: LA FEDERALE DES FEMMES DU DÉPARTEMENT DE BLOLÉQUIN INVESTIE. GUIGLO / Grève des enseignants : Les cours suspendus dans les lycées et collèges. CÔTE D'IVOIRE / Turbulence politique : Les religieux prient pour la paix BLOLÉQUIN-SOCIÉTÉ: À LA RENCONTRE DE DROUIN CLÉMENCE ÉPOUSE DEMBÉLÉ

TRAGÉDIE / BLOLÉQUIN: LE DOMICILE DU CHEF DU VILLAGE FRAPPÉ PAR UNE FOUDRE.

Dans la nuit du mercredi 21 Novembre 2018, Mr OULI Paul,chef du village Goya dans le Département de Bloléquin a vu son domicile foudroyé.
Pour en savoir plus sur cet événement malheureux, ce chef nous a accordé une Interview :

Wê Radio (W R): Bonjour chef.
Nous sommes partiellement informés du malheur qui vous a frappé. C'est à juste titre que nous sommes venus vous croiser.

Ouli Paul( O P) : Effectivement, c'est un mauvais moment. C'est une foudre que des personnes mal pensantes ont lancé, mais Dieu merci j'en suis encore sorti idem.

W R: Pourquoi l'expression" j'en suis encore sorti''

O P: Cela fait aujourd'hui 5 ans que j'essuyais les fracas d'une première foudre, une seconde et je m'en sort car je suis un lion.

R W: Selon vous,pourquoi cette tentative à votre personne?

O P: Vous savez que dans mon village, beaucoup veulent déstabiliser mon pouvoir.

W R: Avant d'aller plus loin, décrivez-nous la scène.

O P: Je suis désolé. Quand je vous dis que je suis désolé c'est tout simplement une histoire de confrérie que je ne maîtrise pas.
Je sortais d'un voyage la nuit tout fatigué, assis au bord du lit juste un moment pour aller prendre ma douche à 22 h quand la foudre est venue me frapper( en fouillant mes appels manqués sur mon téléphone)

R W: Quel bilan?

O P: Mes 2 téléphones ont pris feu mais je ne suis pas touché car je suis ''un lion''.

R W: Est ce votre autorité contestée dans ce village pour laquelle vous devinez d'éventuels ennemis?

O P: Mon autorité est plus que contestée voire jalousée.

R W: Quelles sont les raisons de cette jalousie?

O P: C'est ma personne qu'ils ne veulent pas voir.

R W: À deux reprises, vous aviez été victime. Quelles précautions ?

O P: Je suis prêt à les affronter car je suis''un lion''. En Guéré," c'est de dire que quand on est au village, il faut se préparer à tout''.
Je suis né d'un père et d'une mère tous originaires de ce village, donc les menaces et les intimidations ne m'ébranleront pas donc. Des mesures sont prises et le village est sous contrôle.

R W: Merci chef de votre disponibilité et la Wê Radio se joint à tous pour vous souhaiter un prompte rétablissement.

Yves Beh Bah,Correspondant Wê Radio.
Tél:08696613/56423137
Email:bahesdras@gmail.com

DANS LA MEME CATEGORIE

Top