Le rideau se referme sur la 2e édition du AKINHINDY festival,au-revoir Guiglo 2019

Guiglo / Électrification rurale : La population de Troya 2 plaide pour insuffisance de poteaux électriques. CÔTE D'IVOIRE /Région du Guemon: Résolution des conflits fonciers, l'Union des Wê propose ses recettes GUIGLO /Trésorerie nationale : La population sensibilisée sur la plateforme " BAOBAB". AFRIQUE / RÈGLEMENT DE CONFLITS POLITIQUES : Urbain Amoa annonce la création d'une médiation panafricaine. L'artiste Guy de l'Ouest fête ses 10 ans de carrière musical aumaquis espace Byé de Yopugon Sideci Côte d’Ivoire: réhabilitation des enclos sacrés des glaé (masque Wê), Bangolo reconnaissant à Ouattara

Le rideau se referme sur la 2e édition du AKINHINDY festival,au-revoir Guiglo 2019

Une cérémonie de clôture festive

Les tam-tams, les dihis, les guins, les haut-parleurs… se sont tus. Il règne depuis le soir du dimanche dernier à Guiglo, un silence de taille. Tout porte à croire que la fête du glaes et du kui est finie après trois jours (du 29 mars au 01 avril) de célébration . le festival le plus en vogue du moment dans les régions we (AKINHDY, guiglo 2019) a fermé ces portes.
La deuxième édition du festival Akinhindy à fermé ses portes le Dimanche 31 Mars 2019 en présence du Préfet de Guiglo, représentant le ministre de la culture et de la francophonie, Maurice Bandaman.
Débuté le vendredi 29 Mars 2019 sur le cours de 16h par des prestations de danses très appréciées du public, le festival à connu un franc succès grâce à la Solibra, le sponsor Leader de ce rendez-vous culturel et artistique en pays We. Ainsi donc les populations des régions du Guemon et du Cavally ont pu découvrir les riches valeurs culturelles. À cela il faut ajouter les dynamiques danses venues du pays gouro à savoir le Saaplo ou la danse de la natte saccrée et le Zaouli.
C’était au cours d’une cérémonie solennelle le Dimanche 31 Mars 2019. Les amoureux de la tradition ont vécu une cérémonie de clôture pas comme les autres avec la présence effective d’invités de marque, une d’une délégation du corps préfectoral venue représenter le ministre Bandama Maurice qui était présent dans les deux régions sur deux jours avant de s’envoler pour Abidjan afin de participer à la renter parlementaire des député le lundi, et un nombre impressionnant de participants.

Des personnalités se sont exprimées

Très tôt, dès 12 heure du samedi, le monde se bousculait aux portes de la ville de Bangolo pour assister à la sortie des glaés des famille Guakon et wahakon, des masque qui sortent rarement selon les guide traditionnels. Chacun voulait se faire une place de choix sur l’un ou l’autre des deux sites dédiés à cette journée du samedi. Ainsi, pour la commissaire dudit festuval Viviane Bah, c’est une affluence qui bat le record de l’ éditions précédente. En effet, « le AKINHINDY festival représente plusieurs enjeux notamment économique, social et culturel» a assuré la première responsable dudit rendez-vous. Selon elle, sa réussite démontre que le pays we peut organiser de grandes choses. Par la suite a-t-elle remercié les artistes, les partenaires et les sponsors pour leur confiance placée en cette activité culturelle.

Selon Tahi Bah Jean, chef du canton Zagna résidant à Louhin, la destruction des enclos des masques est intervenue pendant la crise post-électorale alors que les populations du Guemon et du Cavally, fuyant la guerre, avaient abandonné leurs villages pour se réfugier dans d'autres localités. Cette profanation de la tradition aurait pu être source de malédictions si le chef de l'État n'était pas intervenu promptement pour aider à remettre en ordre ces lieux sacrés.



Quant à M. Maurice Kouakou Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie, lui a exprimé ses vives félicitations à l’endroit de la commissaire general dudit événement ainsi qu’à l’ensemble de son équipe pour le travail remarquable abattu. Aussi, a-t-il eu une adresse particulière au glaés détenteurs de la tradition we «« Je suis très heureux de revenir à Bangolo en l’espace d’un an dans le cadre du ‘’Akinhindy’’ festival qui pour moi a une valeur significative en mettant en relief le vivre ensemble que le Président de la République son excellence Alassane Ouattara ne cesse de prôner depuis son accession à la magistrature suprême. Nous sommes ici à l’occasion du festival Akinhindy, mais principalement pour l’inauguration des enclos que le ministère de la culture a financés sous l’impulsion du chef de l’Etat », a dit le ministre ivoirien de la culture et de la francophonie, Maurice Bandama après sa visite de deux enclos sacrés à Bangolo.

Il à par la suite exprimé sa reconnaissance au glaés et kuis pour la reception digne de son rang. « J'ai été chaleureusement reçu par les ''koui'' et ''glaé'' (masques en langue locale) et j'ai remarqué qu'ils ont besoin d'un peu de soutien financier pour que leurs enclos répondent aux exigences traditionnelles du peuple wè. Le gouvernement, à travers notre ministère, a apporté sa modeste contribution », à explique le ministre lors de la cérémonie d’inauguration des enclos à Bangolo, à Kati le ministre Bandama n’a pas manqué d’exprimer sa fierté ainsi que celle de l’ensemble du gouvernement à l'endroit du peuple we à travers sa culture des glaés .

.

Un concour de la plus belle femme we

Cette 2e édition du AKINHINDY festival à accroché l’attention du public par l’organisation du concours ‘’guingnron’’ qui signifie en pays we le canon de beauté feminine et le tophet est revenu à la ville de Bangolo.

Des prestations artistiques

Plusieurs prestations artistiques dont le tématé (Facobly), les danses guerrières de Bloléquin et Toulepleu, Boyé et Banhi de Domobly (Guiglo), le Saha de Mona (Guiglo) et le Nebedouê de Bangolo ,le zaouly et saaplô de Bouaflé, la danse de panthère en pays wobé ont égayé ce public venu massivement honorer la clôture de cet evenement culturel.

Notons que le festival culturel s'est déroulé à Kati avec la prestation des glaes et à Bangolo avec l'inauguration des enclos sacrés offerts par le ministre Maurice Kouakou Bandaman. À Bangolo comme à Kati de Guiglo, le ministre de la culture a pu bénéficier des bénédictions des dignitaires de la tradition WE. Après donc Guiglo, ce sera autour de Duekoue d'accueillir la 3eme Édition en 2020.

En fin, Les acteurs et les participants se sont donné rendez-vous en 2020 à Duekoué pour la troisième édition du AKINHINDY festival qui sera encore plus époustouflant.

Silvere Gael Bossiei envoyé spécial à guiglo

DANS LA MEME CATEGORIE

Top